Menu

Derniers billets

80717
Je t'engloutis dans mon cri t'emportes dans mon monde        images villes mots visages, à l'encre, et paysages, et mers        et mers[...]
Esther _ Prologue
Elle ne bouge plus. Bras ballants, la jambe gauche repliée sous la cuisse droite si bien qu’il penche un peu, son corps, légèrement affaissé, repose échoué [...]
Anh Mat en résidence : sommaire
À la porte des villes nombres, le voyageur doit laisser ses armes. Quand j’ai dit à une amie que j’allais visiter des mégapoles pour un projet de création, elle m’a répliqué : « Ah ! moi les villes me font peur. » À moi aussi elles font peur, les villes. C’est même pour ça que j’y viens. (Mahigan Lepage, Explosent les villes d'Asie)
Benoît Vincent, GEnove
toute cette ville tient à peine entière dans le flanc de la lune, pourquoi semble-t-elle si fragile tout à coup, serait-ce que notre position, en haut des [...]
Esther 4.4
La brûlure du tabac sur la langue, la piqûre du froid aux joues, sa voix à l’intonation calme et précise, ses paroles faufilées aux volutes de fumées. Je [...]
20717
La nuit vogue la pièce, l’embarque dans son grand calme. Sur le mur clair caressé d’une lumière lointaine joue l’ombre légère des [...]
Peinture de Giorgio de Chirico
160617
Mêmes essaims de coïncidences, même orbite entraînée-retenue à l’étoile fixe, le temps glisse, avance et recule entre invites et dérobades, aveux et [...]
Esther 4.3
— Drôle de rencontre. Drôle de façon de lier connaissance. Son regard a flotté un moment, dépris de mon récit cahoteux, a parcouru lentement la salle, [...]
310517
échanges d’encre de salives de sueurs, déposées en dons, en surdons comme sursauts, comme conflagrations où explose et s’expose, où [...]
Photo Paul den Hollander
220517
Qu’est-ce qui tremble au clair de la nuit entre les corps qui bougent, se frôlent, s’ignorent ou s’étreignent ? Quel oubli, quel souvenir [...]
120517
Nuit de grand vent dans les voiles. Tu changes d’aire, et c’est bonheur. Une générosité inattendue t’éclot au cœur, tu brûles [...]
Y. Amano, Arabian Nights
100517
Donne-toi aux courants, à l’onde, au vent. Cède léger à l’invite des pluies et des poussières, arrachées à demain à hier, d’ailleurs [...]
Esther 4.2
Mais j’invente, j’enjolive peut-être un silence au début commandé plutôt par la timidité, une timidité un peu solennelle, comme si j’assistais [...]
70517
Les visages succèdent à d’autres visages. Peu à peu ils se recouvrent, les lignes se mêlent. Le visage devient le masque du visage. S’y laisse [...]
Esther 4.1
La première fois, celle du regard, au moment de partir, elle m’avait demandé si ça m’ennuyait. Elle revint ensuite une autre fois, puis encore [...]

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer