300918

Tu lèves le verrou, disperses les thrènes d’ennui et d’oubli. À ton approche s’effarouchent les fantômes ; seul s’attarde un soupir, les hantises se tamisent et glissent à mes pieds, s’y roulent comme chats gris. Simple comme un bon jour, grande comme l’évidence, ta présence m’enrobe, saisit vive, me porte bien avant tous les passés,…

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer