Menu

Air + pierre

14 avril 2013 - Hapax et archives, Matières à répétition
Air + pierre

Air

Le pan de mur s’enfonce sur le ciel
– pas dans, par-dessus, au mieux superposé,
par effet d’optique.
Et puis cette pointe du triangle
– le mur n’est pas rectiligne, un peu après mi-parcours,
il grimpe oblique, presque droit,
coupe transversale du toit en double pente
– sur les dessins, (les dessins sont toujours dessins d’enfants)
triangle sur carré pour la maison,
mais le toit n’engloberait pas toute la maison,
double pente au bord du mur,
et pas de tuiles, juste ce mur, on ne voit rien d’autre,
aussi bien n’y a-t-il pas de maison derrière, dessous,
juste ce mur, même pas une façade
parce qu’on ne voit pas le sol où elle s’appuierait,
juste ce pan de mur qui flotte,
cadré oblique, et puis cette double pente,
dressée vers le ciel, même pas lointain,
juste hors de portée, inimaginable,
très visible à quel point il n’est pas sur le même plan
que ce pan de mur, avec sa canine qui voudrait le mordre,
dent qui prenne sur l’engrenage et goûte un peu la saveur de l’azur.
Mais non, hors d’atteinte, aussi distant que de la réalité le rêve.

Et cinq plumeaux verts minimes, posés sur le pan de mur,
par la base réunis, brimborion de verdure,
qui tend ses tiges vers le ciel aussi,
en signe de victoire, une simple plante,
enracinée au mur, comme entérinant cet éloignement,
terriblement présente au mur,
aussi concrète qu’irréel les nuées derrière elle,
détail sympathique, frappé au coin du pittoresque,
ce qui anime l’image d’un sourire
– et creuse le contraste.

Parce que finalement,
le mur si solide
et le ciel éthéré
ne seraient pourtant pas si différents,
le lavis des nuages répond au badigeon blanc
qui laisse percer du bleu, taches aux contours vagues,
puis la crête du mur prêtant au ciel sa forme,
l’un l’autre pareillement étales, abstraits
dans ce jeu constant de contrastes et variations,
– subtils à en être lassants,
l’exacte regard l’attentive pensée

Jusqu’à ce que ce bout de plante,
indiscret,
surgisse.

Azur

Suivant
Précédent

2 réflexions sur “ Air + pierre ”

Mobilis_in_Mobylette

Oui moi, bout de plante, pas encore au pied mais au beau milieu de ce mur aveugle et sourd, avec pas même un mitoyen à qui parler.

D’où je suis, je n’aperçois que sa tête en demi-forme de cocotte en papier, et j’arrive trop tard, Il est déjà tagué!

Pas de son à proférer, pas de honte à déposer, pas de lamentations en réserve.

Que puis-je faire ? Me le faire justement ? Me cogner la tête dessus en y allant droit ? Me mettre dos à lui sans me le mettre à dos ?…..incompréhension totale, aucune issue.

En m’approchant je peux distinguer un visage de profil, à commencer par cette bouche à l’intersection de l’oblique et la verticale, légérement en surplomb l’arête de son nez et sur la droite ce petit œil noir enfoncé profondément dans les cernes de son passé.

Encuriosé par cette découverte et aidé par mon amie la thigmomorphogénèse, je vrille et me hisse à la force de mes crampons à la hauteur d’un gigantesque œil de bœuf cyclopéen qui me regarde avec bienveillance.

Je Nevi celui-ci qu’en explorant la fin de mon histoire accolée à celle de son dessin.

Intrigué je glisse un œil par la vitre, et que vois-je ?, mon œil est passé de l’autre côté !
Je passe ma main à l’intérieur du hublot, et je me fourre le doigt dans l’œil ! Je me cite, deux points, ouvrez mes guillemets « Aïe ».

Et mon doigt reste coincé à l’intérieur. Je me dis c’est peut être ça la clé, c’est peut être mon doigt la clé. Je tourne mon doigt dans la serrure oculaire, et ma main ressens soudainement la chaleur du sable et le réconfort de l’eau

Joie, j’ai trouvé un chemin : http://glossolalies.net/textes/matieres-a-repetition/sable/

Répondre
Selenacht

Un mur muet muret pour avoir des oreilles pour autant peut-il être estomaqué d’être ainsi déchiffré et de l’être si bien que le graffiti premier se dédouble et s’anime aux méandres enombrés du capricieux végétal vouant feuilles et styles à brouiller les lignes d’ombres chinoises.
(Touchée, et délices d’étonnement.)

Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer