Menu

Lectures critiques

Le Naurne, hanté par Léo Henry, luvan et Laure Afchain
C’était la grève. Cour interdite. Sport interdit. Plus de papier. Alors j’ai écrit sur le mur. Sur moi, en fait. Sur mon ombre et à côté. En noir. Comme [...]
Les Marges, Jean Prod’hom
Nous n’avons au fond guère le choix : tourner la tête par-dessus notre épaule, du côté de ce qui n’a que partiellement été ; ou nous projeter au-delà des [...]
David Atria
Hors-la-loi, maintes fois sauvé des maisons de détention, Jimi Hendrix crache la tête du serpent qui se mord la queue. A la source de tout feu, sur ses [...]
Christine Simon, le point imaginaire
Comment le devine-t-on, puisque le fantâme n’existe pas, peut-être au détour d’un poème d’aucun en a fait naître la fumerolle, mais on ne sait rien ni du [...]
Mule Noyre, Frémissements: à quai
J’aime les constructions en rupture qui créent interstices, complexité, vie. Avec l’âge adulte n’est pas venu le contrôle mais la conscience que [...]
Mahigan Lepage, explosent les villes d’asie
À la porte des villes nombres, le voyageur doit laisser ses armes. Quand j’ai dit à une amie que j’allais visiter des mégapoles pour un projet de [...]
Benoît Vincent, GEnove
toute cette ville tient à peine entière dans le flanc de la lune, pourquoi semble-t-elle si fragile tout à coup, serait-ce que notre position, en haut des [...]
Pas celui que vous croivez
Il fait chaud dans ce putain de bled au milieu de nulle part, pas de thunes et presque pas de bagages, ça pue la galère qui reste collée au bitume avec les [...]
Jan Doets, otaman des Cosaques des frontières
Il n’y a pas besoin d’émigrer pour se sentir dépaysé. Le monde autour dépayse. Donc, on se réfugie souvent dans sa tête, où l’on se trouve sur son [...]
Nu de dos E.Schiele
Murièle Modély, L’œil bande
parfois, quelque chose file, dans les poumons, l'espace, entre l'inspiration et l'expiration, de la page, contre ses lèvres, tu ne sais pas [...]
Yves Pagès : Pense-bête. Vide-tête de poche
Lui, coursier depuis plus de vingt ans, Paris intra muros et banlieues limitrophes. Alors, ces gribouillis ? Juste ses mots d’auteur, une façon de [...]
Sylvain Dammertal, Le Chenil
Je me souviens qu'en arrivant au sommet de la colline une fois sous les arbres on ne voyait pas le chenil, mais qu'on sentait, oui, on sentait l'odeur des [...]

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer