Textes-limites : illisible et jouissance

Constellation de lectures : Éden, éden, éden, de Guyotat ; le Manuscrit de Tchernobyl, texte d’un ami, Nunzio D’Annibale, et le surgissement d’une langue qui n’existe pas ; un peu avant, La Pianiste, d’Elfriede Jelinek – ou plutôt Die Klavierspielerin puisqu’il m’a pris de recommencer par là à lire en allemand ; à la marge (parce que par encore…

Concrétion répétition

D’où vient que les répétitions dans lesquelles s’entête et  bute la parole quotidienne (en famille, auprès de connaissances, d’amis même, parfois, au travail et dans les médias), parfois avec sérieux ou passion dérisoire, où elle tourne en rond, n’en finissant pas de parasiter le temps et le moment, me désespère « dans la vie »…

Murs murs

« Aux cris, aux sifflets, il préférait le chant lointain et fortuit de la poésie. » Si les murs avaient, non pas des oreilles, mais une langue, ce que nous entendrions en les longeant ressemblerait peut-être à ce que Raymond Bozier nous donne à lire dans ces pages où il explore leurs architectures réelles et…

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer