Benoît Vincent, GEnove

toute cette ville tient à peine entière dans le flanc de la lune, pourquoi semble-t-elle si fragile tout à coup, serait-ce que notre position, en haut des ponts immenses ou sous les immenses tunnels, l’écrase, serait-ce que nous pensons pouvoir écraser de notre poids de lune l’ensemble de ce corps qui se forme, se contorsionne et se défait jusque sur la mer, les monts et la lune ? (Benoît Vincent, GEnove, villes épuisées)

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer