Entretien avec André Rougier : enfance, ou le « fugueur qui excède ses traces »

L’enfance est particulièrement présente dans ta poésie, qui s’y réfère en ne l’idéalisant que de façon assez paradoxale : lorsqu’il s’agit de l’enfance « seconde », « retrouvée », donc d’un état de l’adulte, elle évoque effectivement l’innocence, un bonheur, une vérité, peut-être même une fusion avec le monde, perdus ; mais dès qu’il s’agit de l’enfance réelle, vécue et passée,…

Empreintes _ Augustin #3

C’était une bulle, un endroit calme. Au château nous vivions assez isolés, on recevait peu. La plupart du temps, avec Adèle, on collait l’intendant, ce pauvre Michel, pendant qu’il s’occupait des chevaux, du potager, ou lorsqu’en fin de semaine nous l’accompagnions faire les courses au village. Parfois même il nous autorisait à aller à la ferme avec lui, et pendant qu’il discutait avec le fermier de la châtelaine, Adèle et moi courions vers le poulailler qui nous fascinait. À peine rentrés nous implorions Agathe, la mère d’Adèle, afin d’en avoir un à nous.

Tower and rails, photo by Sam Javanrouh

sa mère

[Texte source] _ [Embranchements] À son arrivée, il avait passé la soirée avec sa mère et Franck, son beau-père. Il n’existait pas de sympathie particulière entre les deux hommes, mais sa mère semblait bien avec lui, probablement heureuse, bien qu’elle se soit remariée par confort, y compris financier, et pour avoir un compagnon de vie, plus que…

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer