La ville et lui 1/7 (Anh Mat)

La sonnerie du réveille-matin pénètre dans le rêve. J’ouvre les yeux, la conscience encore lourde d’étrangetés. Dormi deux heures. Appelons ça une sieste nocturne. C’est tôt. Juste avant la lumière. Jour et nuit se confondent. Aube dans le noir. Nuit déjà trop claire pour être encore la nuit. Bruit de camion benne. Montée en régime…

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer