Tu parles et je ne te comprends pas
Puis tu ris et je ne t’écoute pas
Et tu pleures mais je n’entends pas
Tu parles encore et on ne comprend plus rien.

En face j’agite les mêmes phrases.

Alors tu chantes,
et je te vois.

Ce sont les seuls mots à croire.

Peut-être suffisent-ils.

Illustration : Johann Hering.

Suivant
Précédent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer