Notules et recensement aléatoire des engouements de lectrice (en ligne notamment)  – avant qu’ils ne s’envolent.

  • Christine Jeanney, DeLaHaine/34
    Se passe de commentaires. Ne se cite pas. À lire. Ça cogne.
  • Anna Jouy, pourquoi  : « Se dire pour mettre en danse l’espace de l’autre »
    À cause de ce lien… charnel ? aux mots, inépuisable. À cause du pourquoi. Et la promesse de ce que j’aurai encore à lire d’Anna Jouy.
  • Guillaume Vissac, Journal des activités migraineuses, échantillonnages de la douleur & tentatives de géolocalisation des crises
    Rythme algique et répétition entêtée, déroulée la fatigue « fond de sauce » qu’on traîne au quotidien et qu’on oublierait. Vue en plein, là, traquée et dessinée même (cf. image d’accueil ici). Mais le poids des mots, surtout.
    Et Coup de tête du même, qui mériterait plus que cette ligne, mais pas sûre de m’y atteler, ou alors bien plus tard, après relecture. « Au fond du rouge j’avais ce truc qui m’attirait et qui pouvait s’appeler crever si ça se trouve. »

Été fainéant (sans le charme du farniente), alors tant pis pour la parcimonie. Lu plus que ça, mais oublié (moins saisissants ?) ou… pas retrouvés…

 

 

 

Suivant
Précédent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer