Textes-limites : illisible et jouissance

Constellation de lectures : Éden, éden, éden, de Guyotat ; le Manuscrit de Tchernobyl, texte d’un ami, Nunzio D’Annibale, et le surgissement d’une langue qui n’existe pas ; un peu avant, La Pianiste, d’Elfriede Jelinek – ou plutôt Die Klavierspielerin puisqu’il m’a pris de recommencer par là à lire en allemand ; à la marge (parce que par encore…

Bavardages sur la concision (via cuicuis)

Il y a quelque temps, quelqu’un me demandait si certains des tweets étaient le fruit d’une longue processus d’écriture (twitter ayant englouti l’échange, je ne reprends pas exactement ses termes). J’avais ri quoiqu’il ne le sache pas et répondu que non, pas du tout, twitter brimborions, twitter à la volée, en marche souvent dans la…

À glaner_Avant septembre

Notules et recensement aléatoire des engouements de lectrice (en ligne notamment)  – avant qu’ils ne s’envolent. Christine Jeanney, DeLaHaine/34 Se passe de commentaires. Ne se cite pas. À lire. Ça cogne. Anna Jouy, pourquoi  : « Se dire pour mettre en danse l’espace de l’autre » À cause de ce lien… charnel ? aux mots, inépuisable. À cause du pourquoi.…

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer