Source du texte lu : Les nuits échouées.
Commentaire du texte.

Suivant
Précédent

2 thoughts on “Lecture : L’Origine de monsieur M., #135”

  1. J’aime beaucoup la force expressive et la personnalité d’Anh Mat, que j’avais déjà appréciées dans « Les nuits échouées », mais qui se révèlent davantage dans cette « résidence » auprès de « Glossolalies ». Grâce à votre échange fouillé et riche de suggestions, Anh Mat  se fait connaître plus en profondeur : il est bien sûr un poète qui rêve tout en étant éveillé, mais il est aussi un homme généreux et passionné qui se tient détaché et en retrait juste pour ne pas déranger le lecteur dans la découverte de son monde.
    Et ton travail, chère Noëlle, est formidable par la chaleur et le sens de l’essentiel, par ta splendide mesure qui met en valeur l’auteur sans insister pour en dire trop. Tu réussis à amener Anh Mat parmi nous, à nous le rendre familier. Chez toi, il n’est plus à Saigon, au Vietnam. De toute façon, même à Paris, il ne se sépare jamais de son personnage mystérieux. Peut-être ne s’agit-il pas d’un vrai mystère, de quelque chose à découvrir ou dévoiler. Mais le climat de mystère est l’enjeu poétique de cet « apatride » qui est finalement « citoyen du monde ».

  2. Un grand merci à toi, Giovanni. Et oui, c’est très juste ce qui tu dis sur ce mystère, que l’on ne saurait « découvrir ni dévoiler » sans en rompre la puissance… et certainement pas pour la comprendre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Ce site utilise des cookies. Poursuivre votre navigation sans changer vos paramètres ou cliquer sur "Accepter" ci-dessous revient à accepter leur utilisation sur ce site.

Fermer